Avis / Critique : Last Hero Inuyashiki (série manga complète)

12 avril 2018

Last Hero Inuyashiki est un manga écrit et dessiné par Hiroya Oku entre 2014 et 2017. Connu principalement pour le manga culte Gantz, le mangaka repart de plus belle avec un seinen orienté action et science-fiction. Le 10ème et dernier tome de la série étant sorti en France le 8 mars 2018 (par l’éditeur Ki-oon), c’est l’occasion de vous donner mon avis sur l’ensemble du manga.

Cette critique contient de légers spoilers qui ne devraient pas gâcher votre découverte du manga (mais je préfère vous prévenir quand même) 😉

last hero inuyashiki manga avis

Synopsis et qualité graphique

L’histoire commence par la vie de Ichiro Inuyashiki, banal employé de bureau et père de famille de 58 ans (qui semble en faire plutôt 70), fatigué physiquement et psychologiquement. Méprisé de tous, même de sa famille, il semble n’avoir de l’importance qu’aux yeux de sa chienne, Hanako, qui est sa seule amie. Lorsqu’il apprend qu’il est atteint d’un cancer en phase terminale, il est finalement résigné et n’ose même pas l’annoncer à sa famille. Mais alors qu’il se promène dans un parc un soir, un vaisseau extraterrestre va s’écraser sur lui et un adolescent du nom de Hiro. Ils se retrouvent alors changés en cyborg avec d’immenses pouvoirs, capables de donner la vie comme la mort. Si Inuyashiki va saisir cette chance pour faire le bien et sauver des vies, Hiro va sombrer dans une folie meurtrière…

Last Hero Inuyashiki possède une qualité graphique indéniable. J’ai trouvé la qualité des dessins supérieure à la plupart des autres mangas que j’ai lu récemment. Le mangaka n’hésite pas à prendre de la place sur des pages ou double pages entières pour ses dessins. Les décors sont très réalistes et je me suis souvent arrêtée quelques instants pour regarder tous les détails. Après, c’est à double tranchant, parce que le manga se lit plus vite qu’un autre qui contiendrait plus de texte. En tout cas, les dessins sont clairement un gros point fort du manga.

Une critique de la société moderne

Le premier tome m’a donné l’impression de recevoir une gifle en plein visage. Je me souviens l’avoir lu dans les transports en commun. J’avais les larmes aux yeux et on m’a sûrement regardée bizarrement. Mais je n’y peux, je me suis vraiment prise d’empathie pour ce vieil homme qui subit sa vie dans un monde cruel, froid et profondément injuste.

Ce premier tome, je l’ai perçu comme une véritable critique de la société moderne. Une société où l’Homme est de plus en plus centré sur lui-même et dénué d’empathie. Une société où la solitude est partout, même quand on est entouré. Une société où même sa famille proche peut se montrer cruelle et insensible. Les deux personnages principaux ont en commun de ne pas aimer cette société. Inuyashiki prend sur lui et la subit malgré lui, trouvant un refuge en s’occupant de sa chienne Hanako. Quant à Hiro, il ne supporte pas de voir son ami se faire harceler. Son refuge semble être dans les mangas. La différence va être leur réaction : l’un va vouloir détruire ce monde, tandis que l’autre va tenter de le rendre meilleur. Et forcément, ça va clasher.

J’aurais aimé retrouver la qualité des premiers tomes tout au long de la série. Malheureusement, le manga prend une tournure très orientée action et s’attarde de moins en moins sur la psychologie des personnages. Je pense surtout à Hiro. On ne connaît pas assez son background et on aurait aimé en savoir plus sur ce qui l’a fait devenir ainsi.

Un héros pas comme les autres

Néanmoins, les fans d’actions et de science-fiction vont se retrouver à 200% dans ce manga ! Last Hero Inuyashiki ne s’essouffle pas une seule seconde. Les drames s’enchaînent sans laisser aucun répit à notre héros. Petits sauvetages, confrontation avec un gang de Yakuzas, batailles aériennes… il va en voir de toutes les couleurs.

J’ai beaucoup aimé le fait de faire d’un vieil homme fébrile un véritable héros au grand coeur. Ça change des habitudes et cela remet en question la notion de héros qu’on se fait communément. Les premiers tomes mettent la barre tellement haut que l’auteur a eu du mal à tenir sa qualité scénaristique jusqu’au bout, et c’est un peu dommage. Mais même si je suis un peu restée sur ma faim après ce dernier tome, j’ai quand même beaucoup apprécié ce manga dans sa globalité. Et pour preuve, je vais m’empresser d’aller regarder l’animé Last Hero Inuyashiki disponible depuis peu sur Amazon Prime vidéo.

D'autres articles pour vous

1 Commentaire

  • Reply Neurazic 28 juin 2018 at 21:03

    Bonsoir ! je vois que l’on partage à peu près le même avis sur le sujet ! Dommage que la seconde partie soit trop rapide… Il parait que l’anime est top mais pas je n’ai pas encore trouvé le temps de regarder, et vous du coup ? 🙂

  • Laisser un commentaire