The Walking Dead saison 1 : épisode 1 – A New Day

18 mars 2016

Je n’ai jamais été fan d’histoires de zombies. Aussi, la licence The Walking Dead, très à la mode ces dernières années, ne m’avait jamais touchée. En revanche, j’ai toujours apprécié les jeux vidéo avec un scénario travaillé, une forte narration et l’implication du joueur dans le déroulement de l’intrigue. Certains studios se sont spécialisés dans ce genre de jeu, dont le studio Telltale dont nous allons parler aujourd’hui.

Telltale, ou l’art de la narration interactive sur des licences connues

Telltale est un studio de développement de jeux vidéo américain, créé par quelques anciens employés de LucasArts (studio à l’origine de jeux d’aventure point&click tels que Monkey Island et Grim Fandango). Les créateurs, dans une volonté d’accroître le succès de leurs jeux et d’éviter les échecs commerciaux comme par le passé (Grim Fandango), s’emparent des univers de licences connues pour nous proposer des expériences narratives interactives. Comics (The walking dead, Fables), films (Retour vers le futur, Jurassic Park), romans et séries (Game of Thrones), tout y passe. Les récents jeux du studio se présentent donc de la manière suivante : le joueur est immergé dans l’univers de la licence tout en contrôlant un personnage inédit. Il peut interagir avec certains éléments du décor pour faire avancer l’histoire, dialoguer avec les personnages en choisissant ses paroles (3 ou 4 choix différents), mais surtout faire des choix qui vont changer certains éléments du scénario.

Étant fan des jeux de ce genre, j’ai décidé d’essayer ceux de ce studio (et entraîné Damien dans mon sillage). Nous avons d’abord essayé le récent Game of Thrones, mais nous avons peu accroché. Ne nous décourageant pas, nous avons opté pour The Walking Dead, sur lequel j’avais eu de très bon échos. Et quel bon choix ! Cet article relate notre périple, avec nos choix et nos impressions sur les événements. Ce sera en quelque sorte un petit let’s play écrit. Petite précisions : nous n’avions jamais lu la bande dessinée ni regardé la série avant de jouer à ce jeu. Sur ce, commençons !

Un héros un peu (beaucoup) maladroit

lee the walking dead

Nous commençons l’aventure menottés à l’arrière d’une voiture de police, avec pour seule compagnie le policier conducteur un peu trop bavard. Le personnage que nous contrôlons, Lee, est jugé coupable d’un meurtre. Nous ne savons pas s’il est réellement coupable et qui il a tué, mais la mention de sa femme par le conducteur nous fait croire que c’est elle la victime. L’officier, trop occupé à nous faire des leçons de morale et tenter de nous apprendre la vie, ne regarde pas la route. BAM ! La voiture heurte une figure humanoïde et est envoyée dans un fossé. Salement blessé à la jambe, Lee réussit tant bien que mal à s’extirper de la voiture. L’officier, visiblement mort, baigne dans son sang à quelques mètres de la voiture. Alors que Lee s’en approche, il se réveille soudainement sous des traits monstrueux, et l’attaque. Lee tombe. Heureusement, nous pouvons le neutraliser à l’aide de son fusil, récupéré à côté de la voiture. Au loin, une petite silhouette nous observe. Lee se dirige dans sa direction quand une horde de zombies le pourchasse. Il passe par dessus la clôture d’une maison et se retrouve dans le jardin, hors d’atteinte des zombies. Cherchant de l’aide, il rentre dans la maison qui semble abandonnée. La faim et la soif le font immédiatement se diriger vers la cuisine, au sol de laquelle on peut voir une énorme mare de sang. Lee, qui doit sûrement être aveugle pour ne pas l’avoir vue, marche dedans, glisse et… tombe. On va dire qu’il est un peu maladroit… Pas de chance pour lui, rien qui puisse satisfaire son estomac dans la cuisine. En revanche, il trouve un talkie-walkie. Dans le salon, le téléphone émet une lumière. Il diffuse 3 messages. Une mère partie pour un week-end à Savannah, qui s’adresse à sa fille, Clémentine, laissée avec sa baby-sitter. La panique se laisse entendre dans sa voix, lorsqu’elle prend conscience des événements en train de se produire (l’invasion de zombies), et qu’elle s’inquiète pour sa fille.

Ce passage était assez émouvant, notamment grâce au doublage anglophone très réussi. Une petite voix se fait entendre dans le talkie-walkie.

clementine the walking dead

C’est la petite Clémentine, cachée dans sa cabane en haut de l’arbre de son jardin. Elle survit seule depuis le début de l’invasion de zombies. Mais où est la baby-sitter me direz-vous ? Eh bien.. juste derrière nous, prête à nous sauter à la gorge. Surpris, Lee tombe. ENCORE ?! Mais qui nous a fichu un héros pareil ! Heureusement, la petite Clémentine vient nous aider en nous donnant un marteau, qu’on utilise pour -littéralement- exploser la tête du zombie.

zombie the walking dead

Miam miam !

Chercher de l’aide

Pris de sympathie pour Clémentine, notre héros décide de la protéger. On se retrouve confronté à notre premier choix important pour le déroulement du scénario. On reconnaît ce type de choix au fait qu’il n’y a que deux possibilités et elles sont généralement opposées. Ici, on a donc le choix de chercher de l’aide tant qu’il fait encore jour, ou attendre la nuit. Eh bien… ce qui paraît le plus logique c’est de chercher de l’aide le jour. Pourquoi attendre la nuit ? Ce choix est un peu bizarre de notre point de vue. Mais passons. Dans la rue, nous rencontrons deux hommes qui essayent de faire bouger des voitures sur la route, afin qu’ils puissent faire avancer la leur. Alors que les hommes nous demandent notre identité, nous préférons dire que nous sommes un voisin et que Clémentine n’est pas notre fille (c’est assez obvious vu la couleur de notre peau bien différente). Pas de chance, une horde de zombies approche. Lee utilise ses gros bras pour dégager le passage et nous nous enfuyons tous ensemble grâce à la voiture. Le propriétaire de la voiture, Shawn, nous emmène à la campagne chez son père Hershel pour passer la nuit. Hershel se montre moins accueillant que son fils et est suspicieux à notre égard. Pour ne pas être démasqués, nous mentons sur notre identité. Epuisés, nous nous rendons dans la grange avec d’autres survivants pour passer la nuit.

Bye Bye Shawn, en route pour Macon

kenny duck katja the walking dead

Le matin, nous faisons la connaissance de Kenny, pêcheur, sa femme, Katja, vétérinaire, et son fils « Duck ». Sérieusement… qui surnomme son fils ainsi ? Ils nous expliquent qu’ils étaient chez de la famille lorsque l’invasion de zombies a commencé, et qu’ils vont repartir vers la côte pour prendre leur bateau. Une chance pour Lee, ils passent par Macon, sa ville natale (où se trouve sa famille). Shawn, quand à lui, fortifie la clôture de la propriété. Duck s’amuse sur le tracteur à côté.

Nous retrouvons Hershel dans la grange. Il sait que nous avons menti sur notre identité et nous met en garde. Alors qu’il nous fait la morale, on entend des hurlements dehors. Vision d’horreur : Shawn est à terre, la jambe coincée sous le tracteur, tandis que des zombies attrapent ses membres à travers la clôture. Duck se fait à son tour attraper. Nous voici face à un choix difficile. Pour nous, il ne l’a pas vraiment été. Tout s’est passé très vite. D’instinct, nous avons sauvé l’enfant, à l’aide de son père qui nous rejoint quelques secondes plus tard. En conséquence, le pauvre Shawn se fait dévorer, sous les yeux de son père qui accoure pour tuer les zombies à l’aide de son fusil. En état de choc, Hershel nous accable de reproches. Nous n’avons pas sauvé son fils. Il nous ordonne de partir… et de ne jamais revenir. Nous partons avec la famille de Kenny, qui nous est reconnaissant d’avoir sauvé son fils, en direction de Macon.

La pharmacie de Macon

La voiture n’aurait pas pu choisir meilleur moment pour tomber en panne d’essence. Nous voilà au centre-ville de Macon. Il y a un petit problème néanmoins : celui-ci est infesté de zombies. Une fois n’est pas coutume, Duck se fait attaquer par des zombies. Notre équipe est dans une situation critique, mais nous sommes sauvés in extremis par une jeune femme avec un pistolet. Nous nous réfugions avec elle dans la pharmacie, où nous rencontrons les membres de son groupe, peu ravis de nous accueillir. Un vieil homme baraqué se met à hurler et à reprocher à la fille de nous avoir sauvé. Il désigne Duck et affirme qu’il faut le tuer car il a été mordu. Pourtant, nous ne l’avons pas vu se faire mordre, et Katja, en train de le nettoyer, affirme qu’il n’a pas de traces de morsures. Toutes nos tentatives pour calmer l’homme sont vaines. Kenny perd son calme et se dit prêt à se battre pour protéger son fils. Nous avons alors le choix de prendre le parti de Kenny ou du vieil homme. Encore une fois, ce choix nous a paru assez évident. Qui prendrait la défense d’un fou hystérique qui veut tuer un enfant ?

larry the walking dead

Soudainement, l’homme a le souffle coupé. Il tombe en se tenant la poitrine. Sa fille, paniquée, nous explique qu’il a des problèmes de coeur et qu’il ne doit pas trop s’énerver. Leur groupe essaye d’ouvrir la réserve de médicaments mais n’ont pas la clé. Lee, confiant, dit qu’il va s’en occuper. Au même moment, un autre membre du groupe, Glenn, dit qu’il part chercher de l’essence à la station la plus proche. Nous lui donnons notre Talkie-Walkie, afin qu’il puisse nous joindre en cas de problème.

Souvenirs de famille

Alors que les membres du groupe vaquent à leurs occupations dans la salle principale, nous nous rendons dans la salle à l’arrière de la pharmacie, accompagnés de Clémentine. Devant nous, un triste spectacle. Des meubles renversés, un lit ensanglanté. Par terre, une photo de famille. On peut y voir un couple afro-américain, avec leur fils et… Lee. C’est… ou plutôt c’était sa famille. A en juger par l’énorme trace de sang sur le lit, ils sont probablement morts.

Lee the walking dead photo

A cet instant, la femme au pistolet entre dans la pièce. Elle s’appelle Carly, et elle sait qui nous sommes. Elle sait que nous avons « tué le sénateur qui couchait avec notre femme ». Au moins c’est clair. Nous sommes bien coupables d’un meurtre. Mais, contrairement à ce qu’on pouvais penser, il ne s’agit pas du meurtre de notre ex-femme. Carly nous promet de ne rien révéler à condition qu’on se rende utile et qu’on ne crée pas de problèmes. Nous n’avons d’autre choix que de lui faire confiance et faire ce qu’elle dit. Elle aurait pu éviter d’aborder ce sujet devant Clémentine… Difficile d’expliquer à une petite fille de 8 ans qu’on veut protéger qu’on a tué un homme.

De retour dans la salle principale, nous allons voir la famille de Kenny. Duck n’est pas blessé, mais en état de choc. Kenny nous fait part de sa reconnaissance. Il nous remercie d’avoir sauvé son fils et d’avoir pris sa défense contre l’homme colérique. Cependant, il regrette que Shawn ait été tué. Il se sent coupable de n’avoir pu le sauver.

Après l’avoir réconforté, nous nous approchons de la femme avec son père colérique. Elle s’appelle Lily, et son père Larry. C’est en quelque sorte la chef du groupe, mais elle est jugée trop autoritaire.

Carly… really ?

Il est temps d’aller voir Carly. Elle semble avoir du mal à faire fonctionner une radio. NORMAL, il n’y a pas de piles dedans. Ah bon ? Il faut des piles vraiment ? Non mais c’est quoi cette fille ?! Bref, on va lui chercher deux piles et on lui rapporte. On revient quelques minutes plus tard, elle n’a toujours pas réussi à la faire fonctionner. On jette un oeil et… non mais dîtes-moi que je rêve ?! Madame a mis les piles à l’ENVERS. C’est possible d’être aussi gourde ? Incroyable. Et ça se dit super journaliste reporter.

carly the walking dead

Vers un monde meilleur

A ce moment là, Glenn nous contacte par le Talkie-Walkie. Il est coincé à la station, envahie de zombies. Nous partons le chercher avec Carly et son pistolet. Nous le retrouvons, caché à l’abri des zombies. Il nous dit avoir entendu les pleurs d’une femme dans l’appartement juste en face de la station. Après multiples manœuvres pour tuer les zombies sur le chemin (du genre les étouffer avec un oreiller… wtf ?), nous arrivons devant la porte de l’appartement. La fille nous crie de partir, mais finit par ouvrir la porte, voyant que nous insistons. Dure réalité : elle a été mordue. Voyant notre pistolet, elle nous supplie de le lui donner pour qu’elle puisse mettre un terme à ses souffrances. A ce moment là, nous avons été assez méfiants. Nous n’avons pas voulu lui donner le pistolet. Ce n’est pas que nous étions contre le principe du suicide, pour éviter de se changer en zombie, mais plutôt qu’on avait peur d’un retournement de situation. Lui donner notre seule arme, même pour quelques instants, n’était pas envisageable. A la place, même si l’idée nous révulse, nous acceptons de la tuer.

Au revoir mon frère

De retour à la pharmacie, il nous faut trouver les clés pour ouvrir la réserve de médicaments.

Nous allons à l’entrée de la pharmacie, accompagné de Doug, un autre membre de l’équipe avec lequel nous n’avons pas encore fait connaissance. C’est un petit génie de mécanique et d’informatique. Selon ses dires, il créait des robots avant l’invasion. Assez incroyable, il parvient à programmer une vieille télécommande pour qu’elle allume toutes les télévisions du magasin en face, afin d’attirer les zombies loin. On est pas sûrs que ça soit possible dans la réalité, mais bon x).

Un zombie coincé par des débris de maison attire l’attention de Lee. Son visage s’assombrit. Il brise le cadenas qui refermait la grille de l’entrée de la pharmacie, et sort dans le carrefour plein de zombies, en expliquant à Doug qu’il pense que ce zombie est un employé de la pharmacie, et qu’il possède les clés de la réserve. Lorsqu’il s’approche du zombie, on comprend qui il est réellement. C’est son frère. Lee se voit obliger d’abattre son frère -enfin ce qu’il en reste- après d’émouvants adieux.

lee the walking dead

Un choix difficile

Malheureusement pour nous, nos petits adieux ont attiré les zombies vers nous. La grille étant brisée, les zombies ont libre accès à la pharmacie. C’est la panique. Clémentine se fait attaquer. Pour une fois, Lee se montre agile et fort. Miracle, il ne tombe pas et parvient à sauver Clémentine. Lorsqu’il se retourne, nous voyons Carly et Doug se faire attaquer par les zombies.

Non ! Pas encore un choix comme celui-ci… Ce choix a été plus difficile que les autres. Notre première pensée a été de sauver Carly car elle a un pistolet et sait très bien s’en servir. D’un autre côté, même si elle meurt nous pouvons toujours récupérer le pistolet et d’autres armes et nous en servir. A l’inverse, Doug ne sait pas vraiment se défendre mais il est intelligent. Il a de grandes connaissances en mécanique. Ses capacités pourraient nous être utiles par la suite. Alors qu’on hésite, on se souvient du coup des piles. Franchement, impossible de garder une femme qui sait tirer mais qui ne sait pas qu’un appareil électrique a besoin de piles pour fonctionner. On choisit donc de sauver Doug, et Carly se fait dévorer. Après cet événement tragique, on se retrouve tous à côté de la station d’essence et on décide d’y rester quelques temps, pour essayer de survivre…

Premier bilan

Ce premier épisode est vraiment intéressant, et donne envie d’en savoir plus. Il y a de l’action sans cesse, de l’horreur même, et des personnages qu’on aimerait apprendre à connaître d’avantage. Nous avons eu quelques choix importants à faire, et nous avons eu l’impression qu’ils étaient déterminants pour le déroulement de l’histoire. A la fin de l’épisode, on nous propose de revoir nos choix et de les comparer à ceux des autres joueurs. Voici nos choix :

The Walking Dead The Complete First Season

Bref, nous ne nous sommes pas ennuyés une seule seconde, et nous avons hâte de nous attaquer à la suite !

D'autres articles pour vous

2 Commentaires

  • Reply [Let's Play] The Walking Dead saison 1 : épisode 2 - « Privés d'aide » - Le Coffre Bonus 24 avril 2016 at 20:10

    […] aussi ! Au cas où vous n’auriez pas lu l’épisode précédent, vous pouvez le trouver ICI. C’est parti pour le deuxième épisode, intitulé « Privés […]

  • Reply Life is Strange : Le récit de deux ados à l’amitié intemporelle - Le Coffre Bonus 24 juin 2016 at 15:44

    […] Les deux tendances se mélangent bien, comme nous l’a démontré Telltale avec l’excellent The Walking Dead. DONTNOD nous livre un jeu en apparence similaire mais pourtant différent. Vous allez comprendre […]

  • Laisser un commentaire