TEST : Pokémon Soleil et Lune : avis sur la démo

19 octobre 2016

Annoncée via les vidéos YouTube sur la chaîne officielle de The Pokémon Company, la démo de Pokémon Soleil et Lune s’est grandement fait attendre. Disponible depuis hier en fin de matinée, il n’aura fallu que quelques heures avant que toutes les données contenues dans la démo soient leakées, notamment le Pokédex de la région d’Alola (je vous rassure, il n’y aura pas de spoils dans cet article). Les versions Soleil et Lune comportent un lot de nouveautés et d’améliorations autant ergonomiquement que graphiquement. Cela s’explique en partie par l’arrivée de Shigeru Ohmori en tant que directeur des jeux, prenant la place de Junichida Masuda, qui était à la tête de la série depuis quinze ans.

demo

La démo commence avec notre arrivée sur l’île d’Alola, accompagnée de notre mère. Petit clin d’œil aux premières versions, puisque nous arrivons depuis Kanto. À peine sortis de la mairie que nous nous faisons agresser par la Team Skull. Et là, premier combat.

Les combats

Sur l’écran supérieur, on suit toujours le même modèle graphique, au niveau du placement des Pokémon, de la 3D, que depuis les versions XY. Petite nouveauté, lorsque l’on combat un dresseur, on peut le voir à l’arrière-plan, derrière son Pokémon. Sur l’écran tactile, les boutons de menu ont été déplacés : « Pokémon » et « Sac » sont placés sur la gauche, « Attaque » occupe toute la partie droite, et le bouton « Fuite » reste sur le bas de l’écran. D’autre part, des nouveautés stratégiques ont été ajoutées. Au milieu de l’écran tactile, les deux Pokémon en combat sont visibles en petit, et on peut cliquer dessus pour voir les évolutions de statistiques au cours du combat (s’il y a un boost d’attaque, de défense…). Lors de combats, il est possible de visualiser l’impact de notre attaque sur le Pokémon en face. Pour faire simple, si Amphinobi lance Sheauriken (de type eau) sur un Salamèche qui est de type feu, « Super efficace » sera visible sur l’attaque au moment de la lancer. Une fonctionnalité stratégique, mais qui facilite un peu plus le jeu.

Villes, musiques, ambiance : design visuel et sonore

plaine

On se retrouve maintenant dans la ville, après la défaite (très) humiliante de la Team Skull. Les décors sont toujours aussi joliment colorés. Comme depuis les versions Noire et Blanche, il y a des mouvements de caméra différents selon l’endroit de la map où l’on se situe. Dans Noir et Blanc, ces mouvements se manifestaient la plupart du temps lors de la traversée de ponts, ou lors du passage entre deux villes. Parfois, on est en gros plan, d’autres fois c’est une vue plus aérienne qui est choisie. La première ville m’a grandement fait penser à Yokai Watch, le grand rival de Pokémon au Japon, avec l’inclinaison de notre personnage par rapport aux bâtiments. On peut aussi noter l’arrivée d’un nouveau moteur graphique, qui supprime le système de cases qui règne depuis la première génération, et nous rend par conséquent plus libre dans le déplacement de notre dresseur. Depuis les versions Rouge et Bleu, notre dresseur ainsi que tous les PNJ deviennent de plus en plus grands. On commence à arriver vers des personnages aux proportions plus humaines et plus réalistes qu’auparavant.

evolution character

Niveau bande son, l’ambiance correspond bien à la Région d’Alola. Musiques « tropicales », qui font penser aux vacances. Le thème de fin de combat contre dresseur est presque identique à celui des versions Rubis, Saphir et Émeraude. Même au bout de la septième génération, le jeu garde une part de nostalgie :).

Nouvelles fonctionnalités

Chaque version comporte son lot de nouveautés. Dans la démo, une fonctionnalité assez sympa, qui a été peu exploitée sur Pokémon X et Y, a refait surface : le chevauchement de Pokémon. On peut chevaucher un superbe Tauros et se balader sur les routes et même dans la ville. On se déplace bien sûr plus vite, et on peut même casser les rochers. On est peut-être vers la disparition des CS (comme Éclate-roc, ou Force), capacités obligatoires à apprendre à nos Pokémon pour pouvoir passer certains endroits dans les versions précédentes.

tauros

Dans le centre Pokémon, une petite nouveauté : après l’ajout de la boutique à objets, un petit magasin qui semble être un café fait son apparition.

centre Pokémon

Cette démo me donne vraiment envie de découvrir le jeu. Je pense que c’est la version qui change le plus de règle du jeu de base, qu’on a connu sur Game Boy. Plein de nouvelles fonctionnalités, améliorations et systèmes de combat qui vont donner un nouveau souffle à la licence.

 

D'autres articles pour vous

Aucun commentaire

Laisser un commentaire