TEST : Cuphead : un shooter où vous allez boire la tasse !

8 mai 2018

Le monde du jeu vidéo indépendant est un monde fantastique où des pépites peuvent naître à tout moment. C’est le cas avec Cuphead, un shooter arcade en 2D aux allures d’un dessin animé Mickey des années 30.

Cuphead Dragon

Cuphead, développé par Studio MDHR, est disponible depuis le 29 septembre 2017 sur PC et Xbox One. Le jeu n’est pas sorti en version physique, mais est tout de même proposé en steelbook pour Windows et Xbox avec à l’intérieur des stickers et un code de téléchargement.

Mickey en apparence…

Tout commence au casino, où Cuphead et Mugman, nos deux tasses anthropomorphes, sont en train de gagner gros. C’est alors que le Diable en personne débarque et propose au duo de jouer aux dés. S’ils gagnent, ils empochent tout l’argent. S’ils perdent le diable prendra leurs âmes… Evidemment, Cuphead et Mugman perdent, puis désirant rester en vie, concluent un pacte avec le Diable : ils doivent ramener pas moins de 17 âmes de monstres.

Le jeu est reconnaissable par sa direction artistique emprunté des dessins animés du début de 20ème siècle, faisant hommage à Mickey dans ses premières apparitions. Elle est si spéciale que le jeu a remporté la mention de « meilleure direction artistique de l’année 2017« .

Cuphead

Dark Souls dans l’âme

Cuphead fait partie de ces jeux où on pourrait penser à première vue à un jeu simple, mais on se trompe sur toute la ligne (cc Super Meat Boy). Et on pense ça car les jeux très colorés aux tons vifs évoquent un univers enfantin.

Le point fort de Cuphead n’est pas seulement sa direction artistique. Le level design est extrêmement bien ciselé. Avec un gameplay simpliste (sauter, tirer) il faudra terrasser les boss, qui vont vous laisser un goût de die-and-retry. En plus des boss, il y a quelques niveaux en 2D à la Mario Bros (mais 100 fois plus durs).

Cuphead Niveau

Le jeu est vraiment dur. Il va falloir faire et refaire tous les niveaux pour savoir où vont débouler les ennemis, quels coups vont donner les boss. Ces derniers sont très travaillés, ils ont plusieurs stades en fonction de leur niveau de vie restant. C’est quasiment impossible d’y arriver du premier coup, et il faut mourir plusieurs fois avant de comprendre les différentes attaques. Et même avec ça, il y a souvent une part aléatoire comme dans la trajectoire des sauts ou des projectiles qu’ils envoient. Dans ces projectiles, certains brillent d’un rose éclatant : on peut les parer juste avant qu’ils nous atteignent.

Cuphead Boss

Dans votre chasse aux contrats, vous pouvez vous faire aider par un.e ami.e grâce au mode coop en local. Mais attention : si vous êtes 2, les ennemis ont deux fois plus de vie ! C’est logique, on va quand même pas rendre le jeu plus facile ^^


Points positifs :

  • La direction artistique, autant visuelle que musicale
  • Gameplay simple qui contraste la difficulté
  • Les différentes phases lors des boss
  • Le multijoueur en coop locale

Points négatifs :

  • Pas de coop en ligne

Cuphead est un jeu dur, dans le sens où il demande d’avoir un minimum de skill (et de patience). Sa magnifique direction artistique nous plonge dans les années 30. Ce jeu est une perle, et je vous le conseille fortement si vous aimez les shooters, les die-and-retry… et si vous n’avez pas peur du ragequit 😄

D'autres articles pour vous

Aucun commentaire

Laisser un commentaire