TEST : Darksiders, quand Zelda rencontre les enfers

5 mars 2016

Darksiders – jeu sorti en 2010 sur Xbox 360, PS3 et PC, développé par Vigil Games et édité par THQ – est un jeu d’action/aventure où l’on incarne War, un des quatre Cavaliers de l’Apocalypse. War (qui dans la version française, est appelé « Guerre ») est envoyé sur Terre afin de rétablir l’équilibre sur la planète. Celui-ci permettrait aux humains de se développer et se renforcer, mais surtout de se défendre contre l’éventuelle guerre entre les Enfers et le Paradis. Nous alternons alors des phases de beat’em all avec des phases d’explorations, des donjons et des plaines.

war

Gameplay et Histoire

Nous avons dès le début fait le rapprochement avec les jeux Zelda : en effet, l’histoire générale, la récupération des crânes de vie (identique au cœur dans Zelda) et des armes, le gameplay et les énigmes ont une ressemblance notable. Cependant, Darksiders a son propre univers, beaucoup moins enfantin que Zelda, dans lequel nous arrivons bien à nous plonger. Au début nous essayions de suivre l’histoire, mais arrivé à un certain point, les personnages font référence à beaucoup d’endroits et l’histoire devient plus complexe : on n’y comprenait plus rien ! Même si l’histoire n’est pas le point fort du jeu, il aurait été plus agréable de la comprendre.

Inventaire et Fonctionnalités

À chaque nouveau donjon nous récupérons des items, comme le Boomerang, le lanceur de Portails (qui s’inspire beaucoup de Portal) dans lesquels nous nous téléportons, le Grappin ou encore le Masque des Ombres. Nous avons trois armes principales : L’épée de War, le Gantelet Secousse et la Faux de Death (achetable auprès de Vulgrim, le marchand). Nous avons trouvé plusieurs fonctionnalités intéressantes qui s’intègrent bien au jeu mais qui ne sont pas assez exploitées. D’une part, il y a des capacités/attaques utilisables grâce aux pierres de Courroux (un peu comme de la magie) que nous avons complètement laissées de côté, étant donné que nos armes, surtout l’épée, font très bien leur travail. Ensuite, nous obtenons la forme Chaos de War qui nous permet de devenir super grand et super puissant ! Oui mais seulement pour une durée très limitée, et celle-ci demande un long temps de rechargement. Nous l’avons donc peu utilisée. Pour finir, War obtient un cheval aux deux tiers du jeu. Bon, il faut avouer qu’il est très classe et qu’en tapant à l’épée en le chevauchant, notre puissance est accrue. Mais on l’a complètement passé en revue puisque l’on ne peut se déplacer que dans certaines parties de la map, comme les grands espaces de sable.

darksiders inventaire

L’interface de l’inventaire

Un des aspects négatifs du jeu que nous avons trouvé est la téléportation. Grâce à Vulgrim, nous pouvons nous téléporter entre les différents lieux du jeu. Cependant, ce passage ne nous téléporte pas vraiment : nous devons parcourir un petit chemin jusqu’à accéder au téléporteur. La première fois on se dit que c’est pas mal, mais quand on doit se téléporter pour chercher les items du jeu, cela devient très lourd. Nous perdons entre 30 et 40 secondes à chaque téléportation, certes ce n’est pas énorme mais c’est un passage inutile qui aurait pu ne pas être inséré au jeu.

Les donjons

Le jeu se décompose en 5 donjons renfermant chacun un Boss. Chaque donjon a une spécificité : le donjon des araignées requiert le Grappin ; le Boomerang pour la Cathédrale Obscure (le premier donjon). En ce qui concerne les boss, on n’a pas trouvé de pente de difficulté. En effet, on en a le plus bavé contre le boss du premier donjon ; le cinquième étant le plus simple pour nous.

tiamat

Tiamat, premier boss du jeu

D’ailleurs, le boss de fin est extrêmement facile lorsque l’on récupère l’Armure Abyssale, qui nous rend beaucoup moins vulnérable aux attaques ennemies. On s’attendait à une fin bien plus difficile bien qu’ayant cette armure.

armyre abyssale

L’Armure Abyssale

Compléter le jeu

Comptez 20 heures pour finir le jeu, une dizaine de plus pour rassembler tous les objets du jeu. Nous avons mis environ 28 heures pour le compléter à 100%, c’est-à-dire en améliorant les armes au maximum, en récupérant tous les artefacts, les morceaux de l’Armure Abyssale ainsi que les pierres de vie et de courroux. Rechercher tous ces artefacts va vous demander de la patience. Certains sont bien cachés, d’autre demandent une certaine réflexion pour être accessible, bien qu’on puisse parfois les apercevoir. Certains sont même accessibles uniquement après avoir obtenu un certain objet du jeu, ce qui nous pousse à retraverser les plaines et les donjons explorés.

ailes darksiders

Les ailes de War, lui permettant de planer après un double saut

S’inspirant d’autres grands noms du jeu vidéo comme Zelda, Portal ou encore God Of War, Darksiders nous plonge dans une aventure post-apocalytique rythmée par des phases d’exploration, de réflexion et de combat. Les décors et personnages nous mettent dans une ambiance sombre d’entrée de jeu. Un travail sur le sound design très appréciable et une durée de vie vraiment correcte poussent ce jeu vers la perfection. Un parcours sans faute pour Vigil Games si ce n’est son scénario assez complexe et une fin un peu décevante de par son extrême facilité une fois l’Armure Abyssale acquise. Pour moi, ce jeu est un chef d’œuvre dans son genre, que je recommande absolument à tous les fans de jeux d’aventure.

D'autres articles pour vous

5 Commentaires

  • Reply Neurazic 27 février 2018 at 14:45

    HELLo, il était vraiment bien ce jeu ! Ambiance, bande originale, scénario, c’était du tout bon…
    Curieux de voir ce que ça va donner le 3… Une vraie suite j’espère, contrairement au 2 ?

    • Reply Shineydark 27 février 2018 at 14:57

      Je l’ai trouvé génial ! J’espère comme toi que le 3 sera dans la lignée du premier, parce que j’ai été déçu du changement dans le 2

      • Reply Neurazic 27 février 2018 at 15:00

        oui, ce qui m’a le plus chagriné avec le 2 c’est qu’on n’y apprend quasiment rien par rapport à la fin du premier… 😡 (et puis j’avais l’impression d’incarner un larbin, à qui on demande tout le temps d’aller chercher des objets à droite à gauche pour rendre service à untel puis untel…)

        • Reply Shineydark 27 février 2018 at 15:05

          Ouais le 2 est plus tourné RPG, avec des équipements à récup et tout… moi je préférait largement le jeu d’action aventure qu’était le premier, du coup j’ai pas eu le courage de finir le 2ème ^^

          • Neurazic 27 février 2018 at 15:10

            ah je l’ai quand même fini pour ma part. Il m’a déçu par rapport au premier mais je ne le trouvais pas mauvais pour autant, il y avait quelques (trop rares ?) moments épiques (de mémoire par exemple quand toute une zone de donjons se situe sur un dragon).

            Place au retour de Kratos en attendant…

    Laisser un commentaire