TEST : Fire Emblem Heroes : Nintendo s’essaie au free-to-play sur mobile

16 février 2017

Après Miitomo et Super Mario Run, Nintendo s’essaie une nouvelle fois au jeu mobile avec une licence moins connue du grand public mais très populaire parmi les fans de tactical RPG : Fire Emblem. Voyons ce que ce free-to-play a en réserve !

Fire Emblem Heroes

Fire Emblem Heroes, la loterie aux héros

Après avoir testé le runner, genre très représenté sur mobile, avec Super Mario Run, Nintendo, pour son nouveau jeu, privilégie un genre très apprécié des japonais : le free-to-play style « Gacha ». Vous avez peut-être déjà entendu parler des « Gashapons », ces petits goodies dans des machines qu’on peut avoir pour quelques yens et qui sortent de façon aléatoire, poussant le joueur à continuer de jouer (et de payer) pour avoir tous les goodies de la même série. Ici, c’est le même principe. Vous pouvez invoquer des héros issus de tous les jeux de la licence Fire Emblem, moyennant des orbes que vous pouvez acquérir dans le jeu ou en payant.

Fire Emblem Heroes Artworks

Les héros sont classés selon un système de rang à base d’étoiles. Une étoile pour le rang le plus faible et cinq étoiles pour le plus fort. Lors des séances d’invocation, il est possible d’obtenir des héros de trois à cinq étoiles, sachant que la probabilité d’obtenir les meilleurs est faible (3%). Ce système d’invocation fonctionne surtout sur les fans de la licence qui auront envie de posséder tous leurs héros préférés. Il est à la fois génial et frustrant, surtout si on a la poisse comme moi. Car oui, après 6 sessions de 5 invocations (30 persos si vous suivez), je n’ai pas eu UN SEUL personnage à cinq étoiles. À côté, je vois certains qui choppent deux persos à cinq étoiles dans une même session. Notez que les orbes sont assez simples à obtenir au début mais de plus en plus difficile par la suite. De plus, si vous comptez en acheter, sachez que leur prix est exorbitant. Pour 20 orbes qui permettent une session de 5 invocations (donc 5 personnages), comptez 13€ ! J’espère donc que Nintendo compte faire des promotions car pour l’instant c’est juste hors de prix.

Fire Emblem Heroes Persos

Un gameplay simplifié

Jusqu’ici j’ai surtout parlé du système d’invocation, mais le cœur du jeu est le combat. Le jeu reprend les mécaniques principales des jeux Fire Emblem dans une version plus simplifiée et adaptée au jeu sur mobile. Les combats se font sur des maps réduites, de 6×8 cases, avec seulement quatre personnages dans son équipe. On retrouve le triangle des armes : la lance bat l’épée, l’épée bat la hache et la hache bat la lance. Certains personnages n’attaquent qu’au corps à corps, d’autres seulement à distance. D’autres forces et faiblesses sont gardées des anciens opus. Par exemple, les archers sont redoutables contre les unités volantes. Point assez dommage : les mages et les ninjas / couteaux n’attaquent plus qu’à distance, et toute notion de coup critique / échec critique a disparu, laissant peu de place au risque en combat.

Chaque personnage a ses propres caractéristiques (attaque, défense, vitesse et résistance), une attaque, une compétence de soutien ou de déplacement et une attaque spéciale qui se déclenche après un certain nombre d’actions. Ajoutez à cela trois compétences passives que vous pouvez débloquer à mesure que votre personnage gagne des niveaux, et vous avez des personnages réellement uniques. À vous de combiner efficacement vos personnages pour vous constituer une équipe redoutable ! Pour les combats, vous avez un mode Scénario avec différents chapitres. Ne vous emballez pas, le scénario est très anecdotique et surtout là pour tenter d’apporter une justification au fait que tous les personnages de tous les jeux se retrouvent ensemble. Vous avez également un mode entraînement pour faire monter vos héros de niveau et gagner quelques objets, ainsi qu’un mode « Arène » et « Cartes spéciales » que je vais vous détailler.

Fire Emblem Heroes Battle

Des fonctionnalités adaptées au mobile

Une chose est sûre, Nintendo a bien compris que le genre free-to-play est très populaire et surtout très rentable sur mobile. Fire Emblem Heroes intègre beaucoup de ces mécaniques comme un système d’énergie, qui limite le nombre de vos parties à la suite et qui vous demande d’attendre pour qu’elle se recharge. Des objets qui vous permettent d’améliorer vos héros, de recharger votre énergie ou d’avoir un bonus en combat, sont difficiles à obtenir autrement qu’en payant. Le mode Arène vous permet de jouer contre des équipes d’autres joueurs et de gagner des objets. Mais c’est la grosse déception. Alors que je pensais pouvoir jouer contre mes amis en direct, en réalité on ne joue que contre leur équipe contrôlée par un ordinateur. Du coup, même si vous pouvez ajouter vos amis dans le jeu, ils ne servent à rien à part vous « saluer » une fois par jour et vous donner quelques objets en quantité ridicule. Une des caractéristiques du free-to-play en ligne très appréciée est la création d’événements, de mises à jour et de contenu ajouté au fur et à mesure qui donne envie de se connecter chaque jour pour découvrir les nouveautés. Les cartes spéciales nous permettent d’obtenir un nouveau héros chaque jour et d’autres nous permettront de gagner des orbes ou des objets. Nintendo promet justement de faire vivre le jeu en ajoutant régulièrement de nouveaux contenus (au moins deux par mois) et de nouveaux personnages.


Points positifs

  • On retrouve tous nos héros préférés des jeux Fire Emblem
  • Le gameplay est adapté au mobile mais la dimension stratégique reste forte
  • Les cartes spéciales nous permettent de gagner des nouveaux héros chaque jour
  • Les promesses de nouvelles mises à jour et ajout de contenu régulièrement

Points négatifs

  • On ne peut pas jouer contre ses amis
  • Une connexion internet obligatoire
  • Le coût des orbes est trop élevé

Avec ce Fire Emblem Heroes, Nintendo a bien compris les codes des jeux mobiles et des free-to-play. Le jeu plaira surtout aux fans de la licence pour le côté « collectionnite » du style Gasha. Le gameplay, même s’il perd de sa richesse, est parfaitement adapté au mobile et l’aspect stratégique est toujours très présent (et heureusement !). Dommage que le prix des orbes soit clairement abusé, ainsi que les objets pour augmenter le rang des héros demandés en trop grande quantité. Nintendo a donc intérêt à revoir ses prix à la baisse et à continuer à ajouter de nouveaux contenus régulièrement s’il ne veut pas lasser les joueurs trop rapidement. D’après ses déclarations, ça à l’air bien parti, mais comme on dit « Wait and See ».

D'autres articles pour vous

2 Commentaires

  • Reply Théo 5 juillet 2017 at 20:16

    Salut,
    Je ne suis pas très fan de ce type de jeu, mais ton test me donne quand même envie de l’essayer. Le seul truc qui me rebute un peu, c’est le prix.

  • Reply TEST : Super Mario Run, la mascotte de Nintendo débarque sur mobile ! - Le Coffre Bonus 25 mars 2018 at 17:33

    […] pour Nintendo dans le marché mobile, en attendant les prochaines licences Animal Crossing et Fire Emblem Heroes […]

  • Laisser un commentaire