Virtuality 2018 : notre expérience au salon de la VR et des technologies immersives

14 février 2018

Du 8 au 10 février 2018 a eu lieu la deuxième édition du salon Virtuality, au Centquatre à Paris. Le salon, qui a rassemblé des visiteurs constitués à 50% de professionnels en 2017, est de retour pour faire découvrir ces technologies émergentes que sont la réalité virtuelle (VR), la réalité augmentée (AR) et la réalité mixte (MR).

Nous avons pu nous rendre à ce salon, et on vous débriefe cet événement ainsi que notre expérience !

Virtuality, qu’est-ce que c’est ?

Cette année, Virtuality a accueilli les acteurs français à la pointe de ces technologies, mais aussi une quinzaine d’entreprises du monde entier. De nombreux secteurs d’activité étaient concernés : santé, éducation, formation, sécurité, tourisme et divertissement.

Virtuality 2018

Le salon est disposé en plusieurs espaces. Certains consacrés au gaming, d’autres aux startups, aux écoles, agences, entreprises VR… De nombreuses activités sont à tester, toutes autant intéressantes et apportant chacune leur touche d’originalité pour une expérience unique. Par ailleurs, des conférences sont données tout au long des trois jours pour comprendre et en apprendre plus sur la VR, la MR et l’AR. Nous étions présents pour les conférences très enrichissantes de Microsoft sur la réalité mixte et le HoloLens, celle d’Ubisoft sur la VR et le gaming, et enfin celle de SmartVR Studio sur l’eSport VR : le futur du gaming.

Pour clôturer le salon, une compétition d’eSport VR entre visiteurs et pro-gamers s’est déroulée sur le jeu After H, conçu par SmartVR Studio. Le jeu est basé sur un gameplay FPS où les joueurs tenaient dans leurs mains des manettes en forme d’armes. De quoi pousser le réalisme encore un peu plus loin !

Notre expérience à Virtuality 2018

Si comme nous, vous n’avez pas de casque VR chez vous, ou que vous n’avez jamais touché à cette technologie auparavant, ce salon est un véritable paradis. Tous les types de casques et de technologies immersives sont présents. Selon les stands, il y avait des casques VR avec smartphone, l’Oculus Rift, le HTC Vive, le Windows Mixed Reality, le HoloLens… Seul manquant à l’appel, le Playstation VR de Sony, qui n’était pas présent. On a essayé d’aller sur un maximum de stands, car honnêtement il n’y avait pas d’activité moins intéressante qu’une autre 🙂

Le Village Gaming, des jeux en réalité virtuelle

On a testé les différents jeux proposés par Mindout, la première salle d’arcade parisienne dédiée à la VR :

  • Sprint Vector (Survios), un jeu de sprint multijoueur avec des objets à la Mario Kart
  • Vindicta (Game Cooks), un FPS/action où il faut se frayer un chemin à travers une armée de robots
  • Eagle Fligth (Ubisoft), qui nous fait survoler Paris où la nature a repris ses droits

Coup de cœur sur le jeu des Lapins Crétins « The Big Maze » d’Ubisoft. L’espace de jeu contient une installation avec trois cloisons dans laquelle on peut entrer et sortir (tout est plus clair sur les photos). Après avoir enfilé notre casque, notre sac à dos (qui contient l’ordinateur) et nos manettes, on est prêt à suivre un parcours tout en subissant les attaques des lapins. Ce dispositif permet d’évoluer dans l’espace sans se cogner et rend l’immersion encore plus impressionnante !

Des simulations en VR

L’avantage de la VR, c’est de nous transporter dans un environnement inconnu, surnaturel, dans des lieux où l’on ne pourrait pas se rendre facilement dans le monde réel. C’est pourquoi les simulations sont nombreuses et plaisent aux joueurs ! Sur le stand de Modimage VR, on a pu prendre l’hélicoptère, se crasher en avion, faire de la luge et s’élever dans le ciel dans une montgolfière. Rien que ça !

MK2VR, salle de VR à Paris, a ramené avec elle une installation qui a attiré beaucoup de regards. Une simulation d’oiseau, dans laquelle on se retrouve allongé sur le ventre. Pour évoluer dans l’environnement virtuel, il faut réellement battre des ailes et incliner son corps.

Des expériences uniques

C’est le cas avec le HoloLens de Microsoft, avec lequel on voit des hologrammes dans notre réalité. Super impressionnant au premier essai !

HoloLens

Pour finir, on a testé Incarna : une expérience qui allie escape game et jeu de rôle. Le tout dirigé par un maître du jeu. Son concept est innovant puisqu’il utilise la réalité alternée et la réalité virtuelle. Il faut effectuer des actions chez nous, avant le début de la partie. La suite se passe dans le casque et c’est là qu’il faudra coopérer. L’expérience, à faire en groupe de 3 à 4, sera disponible en salle en Mars.

Virtuality a été l’occasion pour nous de découvrir plus en profondeur les technologies de ces domaines liés au virtuel. On n’a qu’une chose à dire : à l’année prochaine ! 🙂

D'autres articles pour vous

2 Commentaires

  • Reply L'eSport VR, le futur de l'eSport ? - Le Coffre Bonus 20 février 2018 at 09:04

    […] L’eSport est en pleine expansion, de plus en plus populaire et démocratisé. En témoigne la sortie d’ES1, première chaîne française consacrée à l’eSport. À côté, on a la VR (ou Réalité Virtuelle) qui est considérée comme l’une des plus importantes évolutions technologiques dans l’univers du gaming ces dernières années. Et si on combinait les deux, qu’est-ce que ça donnerait ? Cette question a été abordée lors de la conférence de SMARTVR lors du salon Virtuality 2018, auquel nous étions présents. […]

  • Reply La réalité mixte et Microsoft : bientôt dans nos salons ? - Le Coffre Bonus 1 mars 2018 at 11:16

    […] du salon Virtuality 2018 à Paris, Microsoft a présenté le concept sur lequel elle travaille depuis quelque temps : la […]

  • Laisser un commentaire